941 Actualités   374 Anecdotes
17 NOV
2012

Skyfall : Oh James !!!!

40x40_small_beige_smile
2
James-bond-007-skyfall

N’ayant pas vu tous les films issus de cette franchise ½ centenaire, je ne dirai pas que « Skyfall » est le meilleur James Bond jamais réalisé… Toujours est-t-il que ce nouvel opus mérite amplement d’être vu. Il a en tout cas le mérite de remettre sur de bons rails cette franchise après le très moyen (et encore je suis gentil :p) « Quantum of solace »

Lorsque la dernière mission de Bond tourne mal, plusieurs agents infiltrés se retrouvent exposés dans le monde entier. Le MI6 est attaqué, et M est obligé de relocaliser l’Agence. Ces événements ébranlent son autorité, et elle est remise en cause par Mallory, le nouveau président de l’ISC, le comité chargé du renseignement et de la sécurité. Le MI6 est à présent sous le coup d’une double menace, intérieure et extérieure. Il ne reste à M qu’un seul allié de confiance vers qui se tourner : Bond. Plus que jamais, 007 va devoir agir dans l’ombre. Avec l’aide d’Eve, un agent de terrain, il se lance sur la piste du mystérieux Silva, dont il doit identifier coûte que coûte l’objectif secret et mortel…

Il n’y a pas si longtemps que ça les James Bond étaient, pour ma part, comme le beaujolais nouveau : du rouge qui tache qu’on regrette d’avoir bu, ne serai-ce qu’un verre… Même si nous n’avions pas le droit à un film par an, chaque nouvel opus remplissait un cahier des charges très strict : un méchant très méchant, la belle nana, les gadgets, les cascades tellement improbables qu’elles en deviennent risibles et une chanson de générique de début avec un nom qui claque.

Bien sûr, « Skyfall » respecte tout cela. Mais quelque chose a changé depuis une petite décennie à cause d’un élément extérieur. En 2002, sort « La mémoire dans la peau », premier volet de la trilogie Jason Bourne. En dépoussiérant le genre avec une mise en scène nerveuse et maîtrisée, et un acteur mettant les mains dans le cambouis dégageant une puissance latente telle qu’on sent qu’il peut vous tuer avec son auriculaire (façon Ken le survivant :p), ces films ont donné coup de pied retourné fatal dans la face gominée de ce bon vieux James. A côté de Jason, le plus célèbre des agents britanniques est placé manu militari dans une maison de soin palliatif tellement il est devenu kitsch et irréaliste.

En choisissant Daniel Craig comme nouveau Bond pour relancer sa franchise, la MGM a fait un très bon choix (qui fut très controversé au début). D’une part parce que même si il n’est pas à proprement parlé une gravure de mode, Craig avec son air cabot et sa puissance latente (justement) est plus que crédible dans un rôle d’agent secret.

L’autre choix judicieux pour ce film a été de mettre Sam Mendes, réalisateur notamment de « American beauty » et des « noces rebelles »,  aux commandes de ce barnum cinématographique.

Bien sûr, cette association « contre nature » aurait pu ne pas fonctionner et beaucoup d’exemples passés peuvent le confirmer : même s’il n’était pas totalement raté, le « Hulk » d’Ang Lee n’a pas eu le résultat artistique et commercial escompté… Mais il arrive des fois que la mayonnaise prenne. En respectant les codes de la franchise (scènes d’actions, explosions en veux-tu en voilà, clins d’œil à l’univers de Bond bien pensés), Sam Mendes a réussi à digérer 50 ans de James Bond pour en tirer sa substantifique moelle. Aidé par un générique de début envoutant à souhait (interprété par Adele, et que j’écoute en rédigeant cet article :p) et un bon scénario, Mendes a réussi à garder son identité en donnant de la profondeur aux personnages et en mettant en face de James Bond un vrai méchant. Car le principal atout de « Skyfall » réside, pour ma part,  dans ce personnage interprété par Javier Bardem.

En voyant les affiches promotionnelles du film avec Javier orné d’une tignasse blonde, on pourrait craindre le pire… Une fois cet accident capillaire digéré, l’acteur espagnol nous délivre une prestation de méchant magistrale (oscarisable ?), ironique et totalement cinglé. Cette performance atteint son point culminant lors du tout premier face à face avec Daniel Craig. Avec le recul, je pense que le film ne mérite d’être vu rien que pour cette scène, tellement Bardem joue à la perfection….

Tout cela pour dire que les 2h23 du film passent très vite et on ne boude en aucun cas le vrai retour aux affaires de cet agent aux services secret de sa majesté, qui finalement n’est pas si vieux que ça… Allez reviens nous vite James, j’ai du Martini au frais qui t’attends chez moi !! ;)

Mots clés : culturecinémaJames Bond Skyfallfilm

Vdeux

Je suis un gentil qui n'aime pas les méchants.

Pigiste sur 1j1s, je vais tenter modestement de vous donner envie d'aller au cinéma, entre autre Money mouth

Cette actualité vous a fait sourire ? 40x40_small_beige_smile
Actualité suivante :
Actualité précédente :
COMMENTAIRES
Zeb - il y a over 9 years

J'ai aussi beaucoup aimé. Un très bon James Bond.

ILS ONT SOURI
EN SAVOIR PLUS
Equipe
Pagination_right Lepanda - Webmaster
Pagination_right Vacuite - Redacteur en chef
Pagination_right Zeb - Journaliste
Pagination_right Dame Nature - Journaliste
Pagination_right Compassion - Journaliste
+ d'infos
Pagination_right Blog 1Jour 1sourire
Pagination_right Qu'est-ce qu'1jour1sourire.fr ?
Pagination_right Contact
Footer_smiley
3887
Sourires
Footer_membres
407
Membres
Le site
Pagination_right 941 Actualités
Pagination_right 374 Anecdotes
Pagination_right 407 Membres
Rss Rss Rss
Twitter Facebook
Footer_publications
1315 Articles
Footer_commentaires
1548 Commentaires