941 Actualités   374 Anecdotes
25 OCT
2012

Les détenus d'une prison formés à sauver les espèces menacées...

40x40_small_beige_smile
3
Arton45644

Et si pour réinsérer les prisonniers, on leur redonnait la valeur de la vie?


Les petites grenouilles maculées de l'Oregon ont trouvé pour leur survie des alliés un peu hors du commun: en effet les détenus du centre de correction Cedar Creek dans l’Etat de Washington, prennent grand soin de ces amphibiens, qui leur offrent en retour des perspectives de réinsertion sociale, rapporte le New-York Times.
Et les grenouilles ne sont pas toutes seules à bénéficier de cette protection : le programme «Sustainability in prison», lancé en 2004, consiste à impliquer les détenus dans des programmes de sauvegarde de plusieurs espèces menacées.
Cette dynamique d'insertion "différente", quoique atypique et finalement très humaine a été mise en place par certaines prisons qui ont tout aussi bien choisi de faire cultiver des légumes par les détenus, ou de mettre en place un programme d’économies d’énergie, par exemple. Mais à Cedar Creek, on a plutôt choisi de former les prisonniers à la biologie.


Bon pour les grenouilles et les détenus


Les détenus, sélectionnés pour leur bon comportement et rémunérés 42 centimes de l’heure, passent dix heures par jour à surveiller la température de l’eau dans laquelle grandissent les grenouilles ou à élever les criquets qui leur servent de nourriture. Selon Carri LeRoy, co-directeur du projet «Sustainability in prison», le processus de travail scientifique peut être bénéfique aux détenus: des tâches ordonnées, mesurées et documentées les remettraient ainsi sur la voie d’un emploi. Le professeur d’écologie estime même que l’observation des grenouilles, de l’œuf à l’âge adulte, leur donnerait un exemple de changement positif.
Et pourquoi pas? Observer la vie pourrait permettre aux détenus de retrouver un contact essentiel avec une valeur parfois bafouée ou simplement perdue.
Après six mois de soins dans la pouponnière de Cedar Creek, les grenouilles sont relâchées dans la nature. Quant aux participants au programme, certains participent à la rédaction d’articles scientifiques, tandis que d’autres décident de s’orienter vers la protection de l’environnement à leur sortie de prison.  


Une bien belle initiative comme on devrait en voir plus souvent !

Dame nature

Journaliste spécialisée dans les nouvelles écologiques pour 1jour1sourire.fr

Cette actualité vous a fait sourire ? 40x40_small_beige_smile
Actualité suivante :
Actualité précédente :
COMMENTAIRES
Zeb - il y a about 6 years

Une belle initiative dans un environnement difficile qu'est la prison et qui donne surtout un avenir aux détenus. Cela répond à la plus grande difficulté du système des prisons qui sont plutôt des écoles du crime que des lieux de réinsertion.

ILS ONT SOURI
EN SAVOIR PLUS
Equipe
Pagination_right Lepanda - Webmaster
Pagination_right Vacuite - Redacteur en chef
Pagination_right Zeb - Journaliste
Pagination_right Dame Nature - Journaliste
Pagination_right Compassion - Journaliste
+ d'infos
Pagination_right Blog 1Jour 1sourire
Pagination_right Qu'est-ce qu'1jour1sourire.fr ?
Pagination_right Contact
Footer_smiley
3887
Sourires
Footer_membres
340
Membres
Le site
Pagination_right 941 Actualités
Pagination_right 374 Anecdotes
Pagination_right 340 Membres
Rss Rss Rss
Twitter Facebook
Footer_publications
1315 Articles
Footer_commentaires
1548 Commentaires