941 Actualités   374 Anecdotes
11 SEP
2012

Le Panda pourrait apporter la solution en matière de bio-carburant ?

40x40_small_beige_smile
2
Panda-une

Cet animal emblématique de la Chine ancienne pourrait bien être en passe de résoudre nos ennuis d'énergie. C'est en tous cas ce que pensent les scientifiques affiliés à la State University of Mississippi, et qui ont exposé une idée pour le moins insolite lors de la 242nd National Meeting & Exposition of the American Chemical Society (ACS), utiliser les selles de panda !

Nous savons tous aujourd'hui que le pétrole est en voie de disparition (curieusement, le panda aussi...) et les grandes compagnies optent même pour des forages en plein océan afin de ne pas être à court de matière première.

Les scientifiques avaient alors proposé l'utilisation de certains bio-carburants, comme le colza (distribué sous la dénomination E85 en France), mais en l'utilisant de façon massive, cette culture accaparerait une grande partie des terres cultivables de la planète ! Il faut ainsi faire face également aux pénuries de denrées alimentaires et entre manger et conduire, le choix s'est rapidement établi.

Mais quel rapport entre les excréments de panda et le carburant ?

Il est vrai que de prime abord, l'on peut percevoir difficilement le rapport entre les deux choses, cependant l'idée reste cohérente. Comme vous le savez certainement, 99% du régime alimentaire du panda est constitué de bambous. Pour réussir à assimiler ces végétaux (plusieurs dizaines de kilos par jour et par panda!)

Ces plantes, en partie constituées de lignocellulose, un composé sophistiqué très compliqué à métaboliser pour beaucoup d’animaux, sauf pour le panda, lui permet de transformer 95% de la biomasse végétale en sucres simples, que les scientifiques arrivent à transformer en éthanol (même résultat que pour le bio-carburant E85, donc, qui n'est autre que le fameux colza). Voici donc le rapport tant attendu! Les chercheurs sont donc très intéressés par cette capacité dont dispose le panda, c’est pourquoi ils ont collecté des déjections d’un couple de pandas vivant au zoo de Memphis (États-Unis) pendant un an, afin d'en étudier la composition.

Après l’analyse des bactéries intestinales qui y proliféraient, ils ont découvert plusieurs espèces qui colonisaient ces excréments. Les scientifiques ont retrouvé des enzymes surpuissantes, efficaces à température corporelle, ne nécessitant pas de hautes pressions ou une acidité particulière. Ils cherchent donc à isoler les plus pertinentes pour pouvoir recréer la manipulation en laboratoire, de façon rapide et peu coûteuse. Les chercheurs vont modifier génétiquement des levures pour produire ces enzymes digestives, elles pourraient digérer des copeaux de bois, du compost ou encore de l’herbe pour en extraire les sucres et créer de l’éthanol.

Pourquoi cela nous fait sourire ?

Parce que l'être humain, malgré sa motivation personnelle, va peut-être devoir s'attacher à protéger encore davantage les pandas, et même si la finalité serait de reproduire ces enzymes en laboratoire, l'on pourrait y trouver un nouvel élan pour l'Ours-chat, tel qu'on l'appelle en Chine. (XiongMao)

Dame nature

Journaliste spécialisée dans les nouvelles écologiques pour 1jour1sourire.fr

Cette actualité vous a fait sourire ? 40x40_small_beige_smile
Actualité suivante :
Actualité précédente :
COMMENTAIRES
Lepanda - il y a over 7 years

Les pandas sont la solution, je l'ai toujours dit ! {#emotions_dlg.mdr}

ILS ONT SOURI
EN SAVOIR PLUS
Equipe
Pagination_right Lepanda - Webmaster
Pagination_right Vacuite - Redacteur en chef
Pagination_right Zeb - Journaliste
Pagination_right Dame Nature - Journaliste
Pagination_right Compassion - Journaliste
+ d'infos
Pagination_right Blog 1Jour 1sourire
Pagination_right Qu'est-ce qu'1jour1sourire.fr ?
Pagination_right Contact
Footer_smiley
3887
Sourires
Footer_membres
344
Membres
Le site
Pagination_right 941 Actualités
Pagination_right 374 Anecdotes
Pagination_right 344 Membres
Rss Rss Rss
Twitter Facebook
Footer_publications
1315 Articles
Footer_commentaires
1548 Commentaires