941 Actualités   374 Anecdotes
18 MAR
2015

Naoto Matsumura, le dernier japonais de Fuksuhima, resté pour les animaux

40x40_small_beige_smile
5
1j1s_2015_03_18_04

Quatre ans après le tsunami ayant entraîné la catastrophe nucléaire de Fukushima, Naoto Matsumura a décidé de rester. Âgé de 55 ans, cet homme est la seule personne vivant encore dans la zone d'exclusion tracée autour de la zone sinistrée. Il vit toujours dans sa maison, dans la ville côtière de Tomioka, située à une dizaine de kilomètres de la centrale. Il a refusé de partir pour prendre soin des nombreux animaux abandonnés lors de la catastrophe.

Chiens, chats, vaches, cochons, poneys, canards, et même une autruche … ont été abandonnés par des maîtres qui ont dû quitter, souvent précipitamment, leurs maisons situées dans la zone de Fukushima. L'homme, surnommé Macchan, est revenu quelques jours après la catastrophe pour voir comment allaient les chiens de la ferme familiale qu'il avait dû laisser derrière lui pour se mettre à l'abri. Macchan leur a donné à manger et très vite de nombreux autres chiens se sont manifestés. "Je suis allé les voir et j'ai constaté qu'ils étaient tous encore attachés. Tout le monde dans la ville pensait être de retour dans une semaine ou deux j'imagine". Lorsqu’il prend cette décision, le gouvernement japonais a déjà commencé les euthanasies massives et systématiques des animaux contaminés. 


" Un jour, un chien m’a jeté un regard très triste, cela m’a beaucoup touché, enfermé pendant près d'un an dans une grange et n'ayant survécu que grâce à des carcasses de vache je l’ai appelé Kiseki (Miracle),
explique Naoto Matsumura, et à ce moment-là, j’ai fait une promesse aux chiens : je vais m’occuper de vous ".

Pour mener son combat en toute légalité, Naoto fonde une association : l’ONG "Ganbaru Fukushima". Il construit des enclos, pose des clôtures, nourrit et soigne 400 vaches, 60 cochons, plus d’une centaine de chats et des dizaines de chiens.
C'est grâce aux dons des nombreuses personnes qui l'admirent et le soutiennent que cet amoureux des animaux et ses protégés survivent depuis quatre ans. Et c'est au milieu des ruines de Fukushima, exposées aux radiations, que naissent de nouvelles générations d'animaux.

Dans ce pays où les conventions prennent parfois le pas sur l’aspect humain, il a fallu du temps pour que Naoto soit considéré avec respect. Et bien que le shintoïsme, très répandu au Japon, considère les animaux comme des divinités, la société japonaise a eu du mal à comprendre le sacrifice de cet homme, face à l’ampleur du drame humain causé par la catastrophe. 

 

Certains témoignages de Naoto :

"Au bout de 3 jours, je suis sorti de ma maison, ce qui m'a frappé c'est le silence. J'ai vu un pauvre chien attaché, il n'avait rien à manger ni à boire. Je l'ai donc nourri et un autre chien à côté a commencé à aboyer pour me réclamer aussi de le nourrir. Et c'est comme ça que je me suis aperçu qu'il y avait des milliers d'animaux abandonnés autour de Fukushima."

"Au lendemain de l’accident, la seule chose à laquelle j’ai pensé a été de sauver des animaux. Maintenant, je ne peux plus arrêter."

"La centrale nucléaire m’a tout pris, ma vie et mes biens. Rester ici, c’est ma façon de combattre pour ne pas oublier, ni ma colère, ni mon chagrin."

"Une partie de la population ne comprend toujours pas pourquoi j’ai décidé de rester dans la zone rouge pour m’occuper des bêtes. Ces gens-là se demandent si la vie d’un humain n’est pas plus importante que la vie des bêtes. Mais aujourd’hui, je n’ai aucun regret. Si c’était à refaire, je prendrais la même décision."

"J’ai renoncé à manger mes propres cultures, elles sont trop contaminées. Et moi aussi !"

"Pour l’instant je n’ai rien. Peut-être que dans trois ou cinq ans, je verrai les conséquences de la catastrophe sur ma santé."

"Peut-être je serai atteint un jour ou l’autre d’une leucémie ou d’un cancer."

 

"Les animaux m'apportent du réconfort et m'ont permis de survivre" affirme l'homme qui lorsqu'il ne prend pas soin de ses bêtes élève la voix dans le monde contre le nucléaire.

http://www.ledernierhommedefukushimaafessenheim.com/


Lapetitelaura

Rêve d'un monde meilleur auprès de milliers d'animaux {#bisous}

Cette actualité vous a fait sourire ? 40x40_small_beige_smile
Actualité suivante :
Actualité précédente :
EN SAVOIR PLUS
Equipe
Pagination_right Lepanda - Webmaster
Pagination_right Vacuite - Redacteur en chef
Pagination_right Zeb - Journaliste
Pagination_right Dame Nature - Journaliste
Pagination_right Compassion - Journaliste
+ d'infos
Pagination_right Blog 1Jour 1sourire
Pagination_right Qu'est-ce qu'1jour1sourire.fr ?
Pagination_right Contact
Footer_smiley
3887
Sourires
Footer_membres
340
Membres
Le site
Pagination_right 941 Actualités
Pagination_right 374 Anecdotes
Pagination_right 340 Membres
Rss Rss Rss
Twitter Facebook
Footer_publications
1315 Articles
Footer_commentaires
1548 Commentaires