941 Actualités   374 Anecdotes
22 SEP
2013

La soie d'araignée régale les scientifiques

40x40_small_beige_smile
2
Perles-de-rosee-capturees-par-une-toile-daraignee-a29327231

La soie d’araignée additionnée à un peu d’eau et de minuscules tubes de carbone permettrait de créer l’électronique du futur; biodégradable et compatible avec des usages médicaux.


Les scientifiques et leurs découvertes

Une équipe de scientifiques a eu l’idée de pulvériser des nanotubes de carbone (conducteurs d’électricité) sur de la soie d’araignée mouillée. Le résultat obtenu est un matériau nanométrique et écologique, idéal pour les applications électroniques miniatures dans le domaine médical.

« Notre échantillon a été pris de l’arbre situé en dehors de notre laboratoire. Heureusement, nous travaillons en Floride où il y a à peu près des araignées partout. Donc nous ne sommes jamais à court d’échantillons, nous allons simplement dehors et les récupérons des arbres ».

Le matériau obtenu se trouvait 3 fois plus solide que la soie d’araignée et était devenu un excellent conducteur. Pour prouver son utilité, les scientifiques ont réalisé toute une série d’expériences. Ils ont ainsi conçu un prototype d’électrode capable de mesurer les pulsations cardiaques et mis au point un système capable d’abaisser ou de soulever une masse de 35 milligrammes. « C’est biodégradable et biorenouvelable, donc ça ne produira pas les déchets électroniques que les dispositifs conventionnels laissent. C’est un matériau très polyvalent ».


L'artiste et sa toile

L'ensemble, ou presque, des 50 000 espèces d'araignées existantes, est capable de produire de la soie. Il existe mille et une toiles différentes, propre à chaque espèce et d'utilité diverses. Elles construisent des toiles pour se nourrir, se reproduire, se protéger, se fabriquer des nids etc...

Pour tisser sa toile, l’araignée fabrique des fils de soie avec ses glandes séricigènes situées dans son abdomen. La soie sort liquide, passe au travers de minuscules trous et se solidifie instantanément dans l’air. L’araignée utilise ses pattes pour extraire la soie et entrelacer les brins de soie. Elle tisse alors des fils de soie de 25 et 70 millièmes de millimètres de diamètre.

L'épeire diadème doit ainsi produire 20 mètres de soie pour faire sa toile en 1 h environ, suivant un rituel très précis.


La soie d’araignée semble avoir de nombreuses applications possibles puisque d’autres recherches ont permis de réaliser des sutures pour remplacer des ligaments ou tendons. Au Japon, ce sont des cordes de violon qui ont été tressées en soie d’araignée. 

Mots clés : soiescientifiquesanimauxaraignéerecherchemédecinescienceélectronique

Lapetitelaura

Rêve d'un monde meilleur auprès de milliers d'animaux {#bisous}

Cette actualité vous a fait sourire ? 40x40_small_beige_smile
Actualité suivante :
Actualité précédente :
EN SAVOIR PLUS
Equipe
Pagination_right Lepanda - Webmaster
Pagination_right Vacuite - Redacteur en chef
Pagination_right Zeb - Journaliste
Pagination_right Dame Nature - Journaliste
Pagination_right Compassion - Journaliste
+ d'infos
Pagination_right Blog 1Jour 1sourire
Pagination_right Qu'est-ce qu'1jour1sourire.fr ?
Pagination_right Contact
Footer_smiley
3887
Sourires
Footer_membres
344
Membres
Le site
Pagination_right 941 Actualités
Pagination_right 374 Anecdotes
Pagination_right 344 Membres
Rss Rss Rss
Twitter Facebook
Footer_publications
1315 Articles
Footer_commentaires
1548 Commentaires