941 Actualités   374 Anecdotes
28 FEV
2013

Portrait d'un résistant diplomate, écrivain français : Stéphane Hessel.

40x40_small_beige_smile
4
Hessel

Qui saurait être mieux placé que Daniel Cordier, ancien résistant, secrétaire de Jean Moulin et proche de Stéphane Hessel pour évoquer son souvenir ? Retour en paroles sur le passif des deux amis et la vie de Stéphane Hessel, récemment décédé :

en combattant : il savait que son indignation lui survivrait. L'annonce de la mort de Stéphane Hessel a suscité l'émotion dans toute la France. L'ancien résistant, diplomate et auteur du célébrissime "Indignez-vous !" laisse une trace indélébile. Daniel Cordier, ancien secrétaire de Jean Moulin et ami de Hessel, témoigne de sa relation avec ce dernier.
 
J’ai rencontré Stéphane Hessel en février 1941 en Angleterre. Nous étions alors dans un camp d’entraînement où j’étais élève-officier. Un de mes camarades m’avait parlé d’un type formidable et, piqué par la curiosité, je m’étais rendu dans une baraque en tôle où il patientait avec les nouveaux arrivants du camp. Au fond, assis sur un tabouret, il patientait en lisant "Paludes", de Gide. Un auteur que j’admirais, ce qui a donné de quoi converser et rapidement sympathiser.

Un ami brillant et un mentor

Hessel est rapidement parti du camp où nous séjournions. J’étais fantassin, lui aviateur, nos chemins se séparaient. Peu de temps après, nous nous sommes tous les deux engagés au Bureau central de renseignements et d’action, moi secrétaire de Jean Moulin et lui agent de liaison. Il a ensuite été arrêté par la Gestapo, torturé puis déporté. Je ne l’ai retrouvé à Paris qu’en 1945. Avec sa femme et lui, nous nous sommes liés d’amitié. Je n’étais pas très âgé lors de notre première rencontre, un bébé d’à peine plus de 20 ans ! Lui et sa femme n’avaient pas trois ans de plus que moi, mais à l’époque, ça faisait une grande différence. Je n’avais rien connu d’autre que les camps d’entraînement avec des garçons de mon âge, et eux connaissaient déjà la vie. Le lien qui m’attachait à Stéphane Hessel était amical, affectif. Il a joué le rôle d’un mentor pour moi, sans aucun doute. Il était d’une intelligence exceptionnelle, drôle et d’une profonde gentillesse. Je me sentais très peu de chose à côté de lui.

Des rencontres de hasard

 La vie est telle que nous nous voyions finalement rarement. Il nous arrivait de rester deux ou trois ans sans nous croiser, et pourtant, on parvenait à se retrouver, presque par hasard. En 1958, alors qu’il vivait à New York et que j’y séjournais pour je ne sais plus quelle raison, nous nous sommes croisés au Metropolitan Museum. Je lui ai conseillé de regarder surtout les Vermeer qui y étaient exposés. À chaque fois que nous nous voyions, nous parlions le plus souvent de politique, des choses qui nous indignaient. Et nous étions tellement d’accord que nous finissions par en rigoler. C’est cette proximité et cet attachement commun aux valeurs d’humanisme qui nous a amené à créer le Club Jean-Moulin en 1958. Occupés que nous étions à d’autres tâches, nous n’avions pas participé aux discussions et à la rédaction du programme du Conseil national de la Résistance. Mais nous en avions entendu parler et nous en étions imprégnés.
Une proximité amicale et politique

 Dès la fin de la guerre, nous nous sommes battus pour que les valeurs qu’il portait soient défendues. Certaines d’entre elles nous semblaient en danger avec l’arrivée du général de Gaulle au pouvoir. Non pas sur le plan économique, puisque le général avait le même avis que le CNR concernant la politique énergétique, mais nous avions peur pour la démocratie. Nous étions préparés, avec d’autres camarades, à prendre les armes pour se prémunir d’un coup d’État du général. C’est là que Stéphane Hessel, qui était intellectuellement tout pour moi, a proposé l’idée de créer le Club Jean-Moulin. C’était une façon concrète de nous opposer à des thèses qui nous dégoûtaient. La colonisation, par exemple, sujet sur lequel de Gaulle n’était pas encore très clair. Je voudrais bien pouvoir citer Hessel là-dessus, mais nous avons tellement conversé à ce sujet qu’il est difficile d’en retirer quelque chose de précis. Et puis ça devient vieux, tout ça !

Il est mort en sachant que son indignation lui survivrait

L’âge et la vie avançant, nos rencontres ont fini par s’espacer. J’ai encore vu Hessel en décembre dernier. Malgré son âge, il conservait cette capacité et cette envie de débattre, de discuter sans cesse. C’était sa marque de fabrique. Son appel à l’indignation n’a été découvert que sur le tard, avec "Indignez-vous", mais il l’a toujours eu en lui. Sa vie, sa carrière dans la fonction publique ou dans la diplomatie étaient le lieu des combats qu’il menait pour ses valeurs.  Je le dis en toute certitude, Hessel est mort en combattant. Rien ne pouvait lui faire plus plaisir que de voir son flambeau repris par les plus jeunes générations. Il ne tirait aucune vanité du succès incroyable de son livre, mais était extrêmement fier de voir qu’il n’était pas le seul à juger que le monde d’aujourd’hui ne tournait pas rond. Sa mort est pour moi un grand chagrin, une vie entière qui défile et disparaît. Ce sera mon tour dans quelques jours, quelques mois ou quelques années… Je ne veux pas parler pour lui, mais je suis certain qu’on attend la mort avec plus de tranquillité quand on sait que nos combats nous survivront.

Stéphane Hessel avait fait une apparition publique lors de la venue du Dalai Lama l'été 2012, à Toulouse.

Dame nature

Journaliste spécialisée dans les nouvelles écologiques pour 1jour1sourire.fr

Cette actualité vous a fait sourire ? 40x40_small_beige_smile
Actualité suivante :
Actualité précédente :
EN SAVOIR PLUS
Equipe
Pagination_right Lepanda - Webmaster
Pagination_right Vacuite - Redacteur en chef
Pagination_right Zeb - Journaliste
Pagination_right Dame Nature - Journaliste
Pagination_right Compassion - Journaliste
+ d'infos
Pagination_right Blog 1Jour 1sourire
Pagination_right Qu'est-ce qu'1jour1sourire.fr ?
Pagination_right Contact
Footer_smiley
3887
Sourires
Footer_membres
344
Membres
Le site
Pagination_right 941 Actualités
Pagination_right 374 Anecdotes
Pagination_right 344 Membres
Rss Rss Rss
Twitter Facebook
Footer_publications
1315 Articles
Footer_commentaires
1548 Commentaires